JEUDI 30 MAI 2019 À 17 H, AU CHÂTEAU DE RIEUX-MINERVOIS (11160 RIEUX-MINEROIS), DANS LE CADRE DU FESTIVAL DE MUSIQUE « LES THÉOPHANIES »

SPECTACLE DEBUSSY’S CORNER
Dialogue entre Debussy et la poésie

Concert piano – chant – voix

DEBUSSY : Estampes, préludes, Children’s corner (extraits),
Chansons de Bilitis, Fêtes galantes.

POÈMES : Des Voix à travers les feuilles, recueil de poèmes de François Migeot ; Pierre Louÿs, Paul Verlaine.
Simon DE GLINIASTY : baryton
Yves DESCHARMES : piano
François MIGEOT, Judith ALVARADO et Liliane TUETEY : récitants.

Les poètes et artistes :

Simon de Gliniasty, baryton
Après avoir intégré le centre de formation pour jeunes chanteurs dirigé par Laurence Equilbey au Conservatoire Régional de Paris, Simon de Gliniasty est rapidement engagé comme chanteur aussi bien en musique baroque que dans des opéras belcantistes ou contemporains ; avec l’orchestre de l’Opéra-Studio de Genève de Jean-Marie Curti, ou bien encore dans l’ensemble « Opéraction » d’Elisabeth Vidal et André Cognet.
Il donne en France de nombreux récitals de musique russe (Moussorgski, Rachmaninov, Tchaïkovski…), de musique allemande (Brahms, Wolf, Schönberg, Berg…), et enfin de musique contemporaine (Benjamin, Ladouce, Leclère…).

Il a tourné dans le film-opéra Surgir de Grégoire Letouvet, dans le rôle principal au côté de Vincent Le Texier, et a tenu les rôles de Wesener et de Mary dans Les Soldats, opéra de Bernd Alois Zimmermann au festival « Premiers Actes ».
En 2011, l’Académie Charles Cros distingue le disque Archipel des solitudes , auquel il participe comme chanteur dans le cycle éponyme pour baryton et piano.
Enfin, en 2012 et 2013, il a tenu les rôles d’Escamillo dans Carmen de Georges Bizet, et de Nilakantha dans Lakmé de Léo Delibes avec la troupe d’Opéra Bastide, à Bordeaux.
Depuis lors, Simon de Gliniasty réalise de nombreux concerts à travers la France.
Par ailleurs, il enseigne le chant et le théâtre à Paris.

Yves Descharmes, pianiste
Né à Nancy, Yves Descharmes obtient très vite ses premiers prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire de Besançon. Il mène alors parallèlement des études musicales et scientifiques supérieures. C’est ainsi qu’il obtient un diplôme d’ingénieur des industries chimiques, et l’année suivante le certificat d’aptitude à l’enseignement du piano dans les Conservatoires Nationaux. Se consacrant alors exclusivement à la musique, il étudie l’écriture et la direction d’orchestre en complément de son travail pianistique. Ses maîtres ont été Pierre Barbizet (sous la direction duquel il obtient le premier grand prix de piano de la Ville de Marseille), Pierre Sancan (CNSM de Paris), Philippe Entrevont, puis Aloys Kontarsky et Claude Helffer pour la musique contemporaine. Plusieurs fois soliste au Festival de Besançon, on peut l’apprécier autant en concerto qu’en récital.

Membre fondateur en 1988 de l’ensemble de musique de chambre Tetraktys devenu un des pôles culturels de référence dans l’Est de la France, il oriente actuellement ses activités vers la pédagogie et la musique de chambre. Très intéressé par l’écriture littéraire, membre de l’association Le Courrier de l’Orénoque, il a réalisé avec Liliane Tuetey une « sonate poétique », approche originale des relations entre texte et musique.

François Migeot, poète
Né en 1949. Poète, écrivain. Enseignant-chercheur au Japon (Tokyo), puis à l’université de Franche-Comté. Spécialisé dans l’analyse du texte littéraire et dans la didactique de la littérature. Traducteur de poésie, essentiellement latino-américaine (José Antonio Ramo Sucre, Rafael Cadenas)
Son travail d’écrivain est centré sur la poésie, la prose poétique, le récit, sur la conjonction des expressions artistiques (sculpture, peinture, gravure, musique, mises en résonance avec des textes), et sur des écritures expérimentales engagées au sein du discours “ communicatif ” de l’époque (notamment sur le site Remue.net).

Auteur d’une quinzaine de titres en poésie dont Moires (2007), aux éditions Empreintes, Lenteur des foudres (Èrès, 2008), Des Voix à travers les feuilles (L’Atelier du Grand Tétras, 2018) ; auteur d’un roman, d’essais et de livres de nouvelles dont Le Poids de l’air (2007) aux éditions Virgile.
Traducteur de littérature latino-américaine, il a publié notamment à L’Atelier du Grand Tétras en édition bilingue français/espagnol (Venezuela) : El canto anhelante. Le chant inquiet du poète José Ramos Sucre (2009) ; Matarile n’est pas un jeu (roman), de Simon Barreto Ramos (2016).

Judith Alvarado, traductrice de texte poétiques
Née en 1951 à Mérida au Venezuela, elle vit à Besançon. Docteur en sciences de l’éducation, universitaire et traductrice de poésie en espagnol, elle présente à des festivals (Venezuela) ou des rencontres bilingues des poètes français, parmi lesquels : Lionel Ray, Ludovic Janvier, Bernard Noël, Jean Metellus, Jacques Gaucheron, François Migeot, Henri Meschonnic, Pierre-Yves Soucy, Claude Louis-Combet … Elle a préparé en 2008 un numéro spécial de la Revue POESIA de l’Université de Carabobo, Valencia, Venezuela, en hommage au poète Ludovic Janvier.

Elle codirige la collection bilingue « Entre deux rives » de littérature latino-américaine, chez les éditions L’Atelier du Grand Tétras, en coédition, avec les éditions Monte Avila (Venezuela).

Liliane Tuetey, directrice artistique et poète
Enseignante. Elle a co-fondé Consonances, compagnie franco-allemande qui produit desspectacles de musique et de théâtre, dont elle assure la direction artistique.
Elle a publié deux recueils de poésie : Sotto voce (avec Kôzô Kakimoto) et L’Anneau de saturne.