SÉMINAIRE DE PHILOSOPHIE DE FRÉDÉRIQUE ILDEFONSE : « PRÉVOIR L’AVENIR – DES GRECS ANCIENS À NOS JOURS » – DU 8 JUIN (14 H) AU 10 JUIN (12 H), AU CHÂTEAU DE GAUJAC (11200 LÉZIGNAN-CORBIÈRES)

Contenu du séminaire :

Il s’agira de réfléchir à ce que certains aspects de la philosophie antique peuvent nous apporter aujourd’hui.

PRÉVOIR L’AVENIR – DES GRECS ANCIENS À NOS JOURS
L’homme a toujours été hanté par l’incertitude de l’avenir et par le désir de le prévoir.
Dans les antiquités grecque et romaine, mais aussi dans les temps bibliques, prévoir l’avenir occupait une place centrale : le culte des oracles où l’on consulte les dieux-devins, l’interprétation des présages, les augures et les auspices, mais aussi l’interprétation des rêves, susceptible de produire une vérité du devenir.
La réflexion sur ce rapport au futur, mais aussi sur la manière dont la divination concerne l’âme et certains états de l’âme qu’il faut distinguer de l’exercice ordinaire des sensations, peut être mise en relation avec un questionnement sur notre propre rapport à l’avenir. En effet, si une période récente a été marquée par le succès de la voyance, d’un côté, mais aussi par l’ambition scientiste de la futurologie, de l’autre, notre rapport au futur se trouve aujourd’hui altéré par l’angoisse de la « catastrophe à venir » (climatique, géopolitique ou autre) et le repli sur le présent. Aussi sommes-nous enjoints de vivre le présent. L’instantané semblerait s’imposer, au détriment d’une projection dans le futur. Un retour sur les croyances et pratiques des Grecs anciens est en mesure de nous aider à repenser notre rapport au destin, à l’existence.

Le séminaire prendra la forme d’une introduction présentant la problématique d’ensemble, suivie par un travail en groupe sur les textes retenus. Il se conclura sur une synthèse des travaux des uns et des autres en vue de la formulation de propositions communes.
Le rythme du séminaire sera le suivant : alternance de demi-journées consistant en exposés de Frédérique Ildefonse, puis de travail en petits groupes sur des textes proposés.

Séminaire 2018 de F. Ildefonse – Gaujac

Calendrier :
Ce séminaire se déroule sur trois journées : du samedi 8 juin (14 h) et lundi 10 juin 2019 (12 h).

Le lieu :
Château de Gaujac (1 chemin de Gaujac, 11200, Lézignan-Corbières).
Ce superbe domaine, du 19e siècle romantique, est situé à une minute en voiture de la sortie « Lézignan » de l’autoroute A61. Prendre la D.611 vers Lézignan centre ville. Au rond-point qui accède au centre commercial Intermarché, prendre à l’opposé le chemin de Gaujac (à gauche en venant de l’autoroute ou de Fabrezan). Le château de Gaujac est dans cet îlot de verdure, à gauche à 20 mètres du rond-point et en face de la station service et du… Mac Do. Se présenter devant la grille blanche, à gauche en arrivant du rond-point.

– Informations pratiques, conditions d’inscription :
Inscription préalable obligatoire, en renseignant et renvoyant le bulletin d’inscription, accompagné du chèque correspondant.

. Participation aux frais pour le séminaire : 30 €. Tarif réduit : 15 € (tarif réduit réservé aux étudiants boursiers et aux personnes ayant des revenus équivalant aux minima sociaux, soit moins de 1000 euros par mois. Ce tarif s’applique en confiance : aucun justificatif n’est demandé).

. Hébergement sur place au château, en chambres individuelles tout confort.  Pour une, deux trois ou quatre nuits, du vendredi 7 juin soir au mardi 11 juin matin, il est possible d’être hébergé sur place dans le château en chambre individuelle ou double (pour les couples) tout confort. Le tarif est de 50 euros la nuitée.

. Repas partagés sur place (cuisine équipée disponible ; chacun peut apporter ses victuailles ; nombreux commerces à proximité : super marché, boulangerie, Biocoop, comptoir des producteurs, à 1 minute à pied..). De plus, plusieurs restaurants proches.

Repas en 2018 à Gaujac – Alain Petit et F. Ildefonse

L’intervenante : Frédérique Ildefonse est philosophe, spécialiste de l’Antiquité grecque. Elle est née en 1964 à Poitiers. Ancienne élève de l’École Normale Supérieure, option Philosophie, agrégée de philosophie, docteure en philosophie, elle séjourne en 1986-87 à la Frei-Universität, puis en 1987-88 à Mexico où elle enseigne la grammaire française à l’Institut français d’Amérique latine. Par la suite, elle est nommée en 1998 directrice du programme « Histoire de l’intériorité en Grèce ancienne » au Collège International de Philosophie
(jusqu’en 2004). En 2004-2005, elle enseigne comme Visiting scholar au Département de Philosophie de Columbia University, New York. Depuis 2011, elle est directrice de recherche au CNRS.

Ouvrages publiés :
. Protagoras de Platon, nouvelle traduction annotée, avec une introduction et deux annexes, Paris, GF-Flammarion, 1997
. La Naissance de la grammaire dans l’Antiquité grecque, Paris, Vrin, 1997
. Zénon, Cléanthe, Chrysippe, Paris, Les Belles Lettres, 2000
. Nouvelle traduction, avec Jean Lallot, des Catégories d’Aristote, accompagnée d’une introduction, d’un glossaire et d’un dossier de textes, Paris, Seuil, 2002
. Nouvelle traduction annotée des Dialogues pythiques de Plutarque (L’E de Delphes, Pourquoi la Pythie ne rend plus ses oracles en vers ? La disparition des oracles), accompagnée d’une introduction et de trois annexes, Paris, GF-Flammarion, 2006
. Le Moi et L’Intériorité, Études réunies par Gwenaëlle Aubry et Frédérique Ildefonse, Paris, Vrin, « Textes et traditions » n°16, 2008 ; Il y a des dieux, P.U.F. 2014.
. Il y a des dieux, essai, P.U.F., 2014.