VENDREDI 4 OCTOBRE À 20H30 (restauration sur place dès 19h)
au THÉÂTRE DANS LES VIGNES
(Hameau de Cornèze, 11250 Couffoulens, 04.68.72.30.55)

LES CORBIÈRES : UNE HISTOIRE NATURELLE

Une création Photographie & Écriture
de Marc BLANCHET, écrivain-photographe en résidence

Lecture musicale et projection de photographies sur grand écran, de et par Marc Blanchet,
avec au violoncelle Fabienne Gay (Cie F&F)
Repas sur place (menu 8 euros) et boisson dès 19 h (Réservation : 06 80 47 94 54 ou contact@luciole-universite.fr)

© Marc Blanchet

LA CRÉATION : Les Corbières, une histoire naturelle // Textes (courts récits) & Photos
« Les Corbières vues de près, non pas dans le dessin des montagnes et des vallons, la vue des villages et des gens, mais bien dans ses détails, détails pris dans une matière photographique qui est la mienne : un monde en noir et blanc où la perception de fleurs, arbres, pierres ou vies animales surgit dans une succession de vibrations, d’effleurements, de vertiges. En miroir, pour donner une profondeur autre à cette collecte qui permet d’arpenter tout le territoire des Corbières : l’écriture. Des textes qui soient autant des méditations sur les photographies réalisées qu’une façon de relever la tête, donner à voir par les mots les paysages parmi lesquels vivent faune, flore, minéraux. Ainsi une géographie est-elle racontée en avançant parmi des villages et des lieux. Une tradition s’inscrit : l’écrivain peut être botaniste (voir Rousseau), raconter comment il accueille dans son activité photographique cette vie multiple, parfois secrète, propre aux Corbières. La narration de cette aventure d’arpenteur se doit aussi de donner des perspectives, de contextualiser cet album aux allures d’herbier singulier ; comme écrivain je désire croiser cette histoire naturelle à des événements historiques, tout comme à ma propre vie : lectures, rencontres, toutes ces instants qui peuvent déborder la sagesse d’un carnet de notations pour faire sentir dans une histoire naturelle la présence de l’Histoire, commune comme individuelle, inscrire dans un travail artistique une conscience d’époque. Les Corbières, une histoire naturelle part donc à la rencontre d’un territoire, s’immerge en lui, tout en considérant, par la présence d’un écrivain et photographe, la vie de ses habitants. À la fois livre et exposition, ce projet souhaite témoigner d’une exigence dans l’écriture littéraire et photographique qui puisse exister au-delà du lieu parcouru, afin de voyager, de partager ces Corbières que j’espère hautement singulières. » (Marc Blanchet).

PRÉSENTATION DE MARC BLANCHET :

Écrivain, Marc Blanchet est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages (essais, poésies, récits, proses). Il a publié en mai 2018 un essai aux éditions du Palais sur Pierre Skira, Pierre Skira, Pastels. Les éditions La Lettre volée publient en octobre 2018 un essai sur Samuel Beckett, Souffle de Beckett, et un nouveau volume de « proses fantasmatiques », Valses & enterrements. Au mois d’avril 2019, les éditions Artgo ont publié un nouvel essai sur le peintre Gérard Titus-Carmel et ses Viornes & Lichens.

Photographe, Marc Blanchet commence à exposer en 2008 avec la série Miroirs du double lors du festival Itinéraires des Photographes Voyageurs à Bordeaux, puis l’année suivante la série Miroirs du double/Sri Lanka, à l’invitation de l’Ambassade de France dans trois alliances françaises.

En 2012, la série Fantôme est accueillie au Centre d’Art Contemporain de Châtellerault, avant de tourner et d’être présentée en 2013 sous le titre Photographies à la Galerie Ivan Ptakhine à Paris (texte de l’écrivain Éric Vuillard). En 2014, une nouvelle série, Récemment (texte de l’historien Patrick Boucheron), est présentée à la Galerie Herzog à Paris ; également, entre autres, en 2015, à Bruxelles, à la Galerie La Lettre volée, et en 2016 au Centre Chorégraphique National d’Orléans, sous la direction de Josef Nadj, qui en a soutenu la production. Les éditions Immanences publient en 2017 La Nuit, un portfolio de huit photographies avec des tirages aux sels de palladium, tiré à huit exemplaires, avec un texte d’Éric Vuillard. Il fait l’objet d’une acquisition de la collection de photographie contemporaine de la BNF en 2018. Du 14 septembre au 6 octobre 2018, la galerie Veyssière a présenté une nouvelle série And Also The Trees, 21 photographies de paysages, ainsi que le portfolio La Nuit. Ce travail a été ensuite accueilli à partir de novembre 2018 par la galerie Arrêt sur l’image, à Bordeaux (exposition collective Constellation, 17 nov – 22 déc 2018, avec une sélection de photographies d’And Also The Trees). Les photographies de Marc Blanchet sont présentes dans des collections privées et institutionnelles. Il a reçu le soutien de la Drac-Centre en 2011 pour la série Fantôme et en 2017 pour un projet en cours : Les Archives, Livre premier // Poussières [exposé en 2023 à la BNF]. Les éditions Immanences publient en novembre 2019 dans leur nouvelle collection fototext une série de duos (une photographie + un texte de l’auteur) en tirages sels de palladium, neuf publications intitulées Zwischen Berlin qui paraîtront à raison de trois par an jusqu’en 2021. La série complète a déjà fait l’objet d’une acquisition de la BNF.

Marc Blanchet © V. Bengold

 Publications récentes
Valses & enterrements, La Lettre volée, 2018, prose
– Souffle de Beckett, La Lettre volée, 2018
Méditations & autres brièvetés, La lettre volée, 2013, prose
– Pierre Skira, Pastels, éditions du Palais, Paris, 2018, essai
– Lokenath Bhattacharya l’autre rive, éditions Jean-Michel Place, Paris, 2001, essai
– Les Amis secrets, éditions José Corti, Paris, 2005, essai
– Jean-Gilles Badaire, dans cette rigueur en désordre, Le Temps qu’il fait, Cognac, 2005, essai
– Gérard Titus-Carmel, La Bibliothèque d’Urcée, Musée de Soissons, Soissons, 2010, essai
Gérard Titus-Carmel, Jungles in L’Atelier contemporain n°2, printemps 2014, essai.
– Cheval blanc, éditions Virgile/ Ulysse fin de siècle, Fontaine-lès-Dijon, 2005, poésie
– Les Naissances, éditions Le Bois d’Orion, L’Îsle-sur-la-Sorgue, 2006.

Expositions récentes de photographies
2018 : « La Nuit », exposition du portfolio tirage palladium, texte Éric Vuillard, éd. Immanences, festival Itinéraires des Photographes Voyageurs, galerie Arrêt sur l’image, Bordeaux, 1-29 avril
2016 : « Récemment », Musée des Arts et Métiers du Livre, Montolieu, du 20 juillet au 25 septembre –  Galerie Le Lac gelé, Nîmes, du 25 mai au 2 juillet – Centre chorégraphique national d’Orléans, du 19 février au 11 mars – Théâtre Olympia – Centre dramatique régional de Tours (direction Jacques Vincey) du 8 décembre 2015 au 12 février.

PRÉSENTATION DE FABIENNE GAY (Cie F&F) :

Fabienne Gay expérimente la voix qui devient matériau dans lequel sons et sens s’absorbent, engageant le corps tout entier. De même, elle explore depuis dix ans toutes les possibilités sonores du violoncelle à travers des improvisations musicales extrêmement riches et variées. Elle a travaillé de nombreuses années en pédagogie musicale (compagnie Éclats). Elle traverse depuis 20 ans l’improvisation contemporaine (E. Rolin, M. Pontévia…) les spectacles multimédias (compagnie iatus) et la chanson (Okamzik). Le duo F&F concentre et prolonge ces recherches.

La Compagnie F&F (Fabienne Gay et Franck Cantereau – La Gauna, 11360 Quintillan), fondée en 2012 dans les Corbières, excelle dans l’art de tricoter l’image, la voix, le corps, le texte et les sons. Elle est composée de Fabienne Gay (lecture à voix haute, violoncelle, chanson) et de Franck Cantereau (photo, vidéo, animation, image de synthèse).
Trois spectacles (Un cheval hennit quelque part, L’inhabitée, Trois contes) ont été mis en scène, inspirés des écrits de Joseph Delteil, Helga M. Novak, Andersen, Perrault, Sylvie Nève.
La Compagnie collabore avec d’autres artistes : le duo Pasang de Nancy ; le trio Un chat dans la table de nuit de Haute-Garonne (musique et chanson) ; Laurent Cavalié (accordéoniste, chanteur) ; Catherine Le Forestier (chansons).
F&F joue régulièrement dans les villages, dans les lieux associatifs et aussi dans des théâtres ou des festivals : festival Son miré (Fabrezan), Poèma (KulturFabrik, Luxembourg), Maison de la Mémoire à Erfurt (Allemagne), Théâtre dans les vignes (Aude), Passerelle-Espace culturel des Corbières (Ferrals-les-C.), etc. Maison de la Mémoire (Erfurt, Allemagne, 2014), Passerelle – Espace culturel des Corbières (Ferrals, 2015, 2017), festival L’art caché (Albas, 2013 et 2014), festival Total Festum (Palairac 2013), festival Vivons le théâtre (Laroque de Fa et Quintillan 2016), théâtre Na loba (Pennautier, 2017), théâtre de Ségure (Tuchan, 2017), festival « les rendez-vous singuliers » (Davejean, 2017), festival Court court (Mensignac, Dordogne 2017), Printemps des poètes (lycée Lézignan, 2018), etc.

PLAN D’ACCÈS AU THÉÂTRE DANS LES VIGNES :