SAMEDI 24 OCTOBRE 2020 À 16 H

À LA MAISON DE L’ORMEAU (11220 COUSTOUGE)

RENCONTRE AVEC L’ÉCRIVAINE OCÉANE MADELAINE, AUTOUR DE SON NOUVEAU ROMAN, L’ANSE DES COQUELICOTS (Éditions des Busclats, octobre 2020).

À PROPOS DE L’ANSE DES COQUELICOTS (ÉD. DES BUSCLATS, 2020).

Sur Favitas, île perdue au large de terres violentes où se livrent des guerres sans nom et se perpétuent des massacres, parle Vita une vieille femme solitaire. Elle vit ici avec ses souvenirs, ses morts dont elle porte les ombres, ses chèvres et les paniers qu’elle tresse. Vita est la dernière résidente de Favitas, celle qui a aimé le corps des hommes, l’amour libre, le bleu de la mer, les coquelicots rouge sang, et les bêtes. Celle qui a aimé passionnément Yann, un extrémiste de ces pays en guerre, mort assassiné.
Le fils de Yann, jeune champion de course à pied, débarque sur l’île. Il court à perdre le souffle, interrogeant sa vie, en quête de ce qui pourrait faire de lui un homme, un père.

Roman solaire et crépusculaire à la fois, l’Anse des coquelicots a la beauté des tragédies grecques anciennes. Vita des Ombres y est une Iphigénie des temps modernes, l’inoubliable héroïne de notre cruelle modernité.

Pour son premier roman, D’Argile et de feu, publié aux éditions des Busclats, Océane Madelaine avait reçu outre le chaleureux accueil du public, le prestigieux Prix Première décerné en Belgique.

L’AUTEURE : OCÉANE MADELAINE, CÉRAMISTE ET ÉCRIVAINE

« Je suis née le 12 septembre 1980 dans un village de la Drôme, la Roche Saint-Secret, dont le nom contient déjà tout un programme de vie, entre écriture du secret et roche de l’argile…L’enfance et l’adolescence se passent à la frontière de l’Aude et de l’Ariège, à cet endroit précis où les collines ocres abondent. Là surgit l’écriture qui m’emmène vers de longues et merveilleuses études de littérature à Toulouse et Paris. En 2004, je découvre l’argile et décide de devenir potière.»

« Je navigue entre le monde de la céramique et celui de la littérature. Au départ, j’étais plus portée sur la littérature. Mais à la fin de mes études de littérature, je me suis rendu compte qu’il me manquait quelque chose. J’ai alors suivi une longue formation en céramique. » A suivi l’ouverture d’un atelier. « J’ai toujours écrit et fait de la céramique. J’ai participé deux fois au concours de nouvelles du jeune écrivain. Et puis tout d’un coup, il fallait que mon premier livre sorte, qu’il soit publié. Il me fallait me rééquilibrer avec la notoriété que j’avais en tant que potière. Je cherche constamment des liens entre mes deux pratiques. Je travaille beaucoup la langue comme une matière que je pétris, que je malaxe, que je raffine. J’aime pétrir les mots, les cuire. Dans la céramique, c’est l’inverse. Je cherche l’évanescence. […] J’aime maîtriser ce que je fais. » (Entretien RTBF).

De 2010 à 2016, Océane installe son atelier aux Hautes-Jonquières, hameau du village de Mayronnes, dans l’Aude. Puis, pour des raisons familiales, elle part s’installer en Bretagne près de Brest.

Océane Madelaine

Océane Madelaine est donc aussi écrivaine. Elle a publié deux romans chez Les Busclats : D’argile et de feu (2015 – PRIX PREMIÈRE Radio Télévision Belge Francophone) et tout récemment, L’Anse des coquelicots (2020). Océane Madelaine, céramiste et écrivain, manie les mots comme elle tourne ses pièces, avec rigueur, justesse, et la grâce de celle qui cherche la beauté de l’épure.

https://www.babelio.com/auteur/Oceane-Madelaine/338819/videos